Archives concernant Hoda Charaoui

Grâce au petit-fils d’Hoda Charaoui que j’ai rencontré la semaine dernière, j’ai pu obtenir les coordonnées de la personne qui possède certaines des archives concernant la fondatrice de l’Union Féministe d’Égypte. Il s’agit du fils de celui qui fut à la fois son secrétaire et son fils spirituel, à qui elle confia le soin de rédiger ses mémoires après sa mort, lorsqu’il le jugerait opportun.

Le fils de cet ancien secrétaire est aujourd’hui antiquaire, comme l’était son père à partir de 1963, après avoir travaillé avec Hoda Charaoui. Il possède les brouillons des mémoires que son père commença à rédiger au début des années 1950. D’après son fils, sous les années Nasser, le secrétaire cessa son activité de rédaction, pour les reprendre ensuite sous Sadat, l’histoire de l’écriture de ces mémoires suivant ainsi les aléas de l’histoire politique égyptienne.

Finalement, ces mémoires furent publiés en plusieurs livraisons, dans le journal Rosal Youssef au début des années 1980. J’ai rendez-vous la semaine prochaine avec la fille du secrétaire (la sœur de la personne que j’ai rencontrée aujourd’hui) car elle possède encore des exemplaires du journal où furent publiés ces mémoires.

Comments are closed.