A Damas sous les bombes, Alice Poulleau

Réédition de l’ouvrage suivi d’une postface rédigée par Elodie Gaden et Pascale Roux. Ouvrage publié aux Éditions PNRG Pyremonde, octobre 2012, 224 p.

À la suite de la chute de l’Empire Ottoman, en 1918, à la fin de la première guerre mondiale, la France obtient un mandat de protectorat sur le Liban et la Syrie. Dès 1924, des émeutes éclatent en Syrie, lesquelles seront très durement réprimées par l’armée française : Damas, la capitale syrienne, est ainsi bombardée durant trois jours.

Le journal de bord d’Alice Poulleau relate ainsi, au jour le jour, durant deux ans, — avec quelle indignation —, le cycle infernal d’une répression aveugle qui ne peut qu’interpeller à moins d’un siècle d’intervalle au vu des événements qui secouent le monde arabe et particulièrement la Syrie depuis 2011. Ce récit de voyage et de témoignage s’intéresse plus aux ruines modernes de la Syrie qu’à celles de son prestigieux passé. Un texte qu’il faut absolument redécouvrir comme il faut redécouvrir ce que fut cette mission controversée de la France durant son protectorat syro-libanais.

Alice Poulleau, née à Nolay (Côte d’Or) en 1899, grande voyageuse, a notamment publié : Sept histoires de Syrie ; Routes fascistes : au volant sur la Translibyenne ; L’Enfant des Cèdres ; Les îles fatales : Corse, Elbe, Aix, Ste-Hélène. La postface (p.187-210) permet d’éclairer et situer la vie et l’œuvre d’Alice Poulleau.

Pascale Roux est Maître de conférences à l’Université Stendhal-Grenoble 3. Elle a soutenu une thèse sur les écrits polémiques de l’égyptien francophone Georges Henein. Elle travaille sur les littératures francophones ainsi que sur les relations entre littérature et politique au XXe siècle.

Contacts : Éditions des Régionalismes. 48B, rue de Gate- Grenier 17160 Cressé ed.regionalismes@free.fr